Santé


La pollution de l'air intérieur

La pollution ne concerne pas que l’air extérieur, elle peut également être présente dans les habitations.

 

L’enquête logement de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI), indique ainsi qu’environ 10 % des logements français présentent une concentration importante en polluants. Cette pollution provient de différentes sources dans l’habitat, tel que le tabagisme, les moisissures, les matériaux de construction, les produits d’entretien, les acariens, les peintures, etc. L’air pollué que nous respirons à domicile n’est donc pas toujours de bonne qualité et peut présenter des risques pour la santé (allergies, intoxications, etc...). Pourtant, améliorer la qualité de l’air intérieur chez soi est possible, par des gestes simples.

 

Pour informer au mieux la population sur les risques et les moyens de les prévenir, le ministère de la Santé et des Sports et l’Institut National de Préventtion et d’Education pour la Santé (INPES) éditent une nouvelle brochure "La pollution de l’air intérieur". Ce document présente diverses sources de polluants au sein du logement et recommande les gestes de prévention simples pour réduire la pollution de l’air intérieur. Une partie du guide est dédiée à l’exposition des femmes enceintes aux produits chimiques et délivre des conseils spécifiques.

 

Parallèlement, une campagne radio de prévention est diffusée depuis le mois d’avril. Elle met l’accent sur l’aération qui reste le meilleur moyen de prévention et renvoie à la brochure pour en savoir plus. Un site internet est également mis en ligne pour diffuser largement les informations présentes dans la brochure.

 

Les brochures sont disponibles à la Mairie.

25 mai 2009  ,  par Sandrine Dupont


Réagir à cet article 0

 

Nom

Email





Titre ( 55 caractères max )


Votre Commentaire